Articles

Les C.A. sont de plus en plus complexes et demandent plus de compétences

Pourquoi les administrateurs doivent-ils développer leurs compétences?

Tel est le titre de l’article du journal Les Affaires qui réalisait une entrevue avec Mme Louise Champoux-Paillé, administratrice de sociétés et présidente du Cercle des administrateurs de sociétés certifiés.

Omadaxie reprend l’article dans son ensemble. Mme Chamoux-Paillé a inspiré les travaux d’OBNL en développement en 2013, à titre de panéliste lors du débat midi.

Lire la suite

Un C.A. écologique et sans papier!

Est-ce souhaitable? Oui
Réalisable? Oui aussi.
Envisageable? À quelles conditions?
Une priorité? Tout dépend!
Une façon de faire utile et efficace? Certainement!

Lire la suite

La gouvernance – destructeur de mythes

Les organismes se questionnent sur le bien-fondé de la gouvernance comme outil de direction.

Voici quelques idées tirées d’un article intitulé LA GOUVERNANCE EN TANT QUE DESTRUCTEUR DE MYTHES,
écrit par Gilles Paquet, professeur du Centre d’études en gouvernance, Université d’Ottawa.

Lire la suite

La puissance d’une décision collective

Le conseil d’administration : la puissance d’un outil de décision collective

Tel est le titre d’un article que je veux partager avec vous, qui s’adapte bien aux C.A. des OBNL.
Cliquez pour voir l’article.

L’article confirme d’abord que le conseil d’administration est au cœur de la gouvernance.

« Les administrateurs n’ont aucun pouvoir individuel. La loi ne reconnait que la décision collective qui s’exprime par la délibération du conseil. »

L’article fait aussi un tour d’horizon des biais auxquels les membres du C.A. sont confrontés dans leur processus décisionnel et des moyens pouvant être utilisés pour y faire face. Isolé, l’administrateur est victime de biais cognitifs ou d’erreurs de jugements.

« Le conseil d’administration permet de contrecarrer ces biais en introduisant dans le processus décisionnel un recul et une analyse plus systématique. »

Lire la suite

Analyse de l’IRIS sur la gouvernance communautaire au Québec

Maria Anastasaki a lu pour vous le dernier rapport de recherche de l’IRIS, qui analyse l’évolution des pratiques des organismes communautaires au Québec et de son financement

Lire la suite

L’industrie de la pauvreté

Voici ma réaction au blogue de Lise Ravary, du journal de Montréal, sur « l’industrie de la pauvreté ».

Lien vers l’article : http://blogues.journaldemontreal.com/liseravary/actualites/lindustrie-de-la-pauvrete/.

Voici mon commentaire :

Je crois qu’il ne faut pas mêler les affaires. D’abord, François Saillant n’est pas l’industrie de la pauvreté, pour reprendre le terme, même s’il en fait partie.

Lire la suite

La gouvernance c’est la gouvernance

Dans son blogue, Jacques Grisé vous propose la lecture de la section OBNL du Centre de la gouvernance d’entreprise | Deloitte.

http://bit.ly/10HSzuE

Voici un extrait :

Au moment de nommer des administrateurs au conseil, il est important de prendre en considération la relation qui existe entre les administrateurs éventuels et l’OBNL.

Lire la suite

Un conseil d’administration, pourquoi faire?

Je résume ici une chronique intéressante publiée par le Centre québécois de services aux entreprises, publiée en mars 2010

En fait, plusieurs directeurs généraux doutent de l’utilité d’un Conseil d’administration puisque cesdits administrateurs laissent l’entière responsabilité de toute l’organisation sur les épaules du directeur général. Pourquoi?

Lire la suite

La bonne gouvernance comprend l’investissement responsable

Les entreprises soucieuses d’environnement, d’égalité sociale et de bonne gouvernance sont plus performantes que les autres, autant sur le plan comptable que sur les marchés boursiers. Bonne nouvelle, le Québec inc. est sur la bonne voie.

C’est le titre de l’article de Paul Durivage de La Presse

Le journaliste souligne qu’un réseau québécois (RPI) a été officiellement lancé en février 2013 dans le cadre d’un colloque sur l’investissement responsable à Montréal.

Ce Réseau compte actuellement 25 investisseurs institutionnels québécois engagés, dont Addenda Capital, Amundi, Bâtirente, Fondaction CSN, HR Stratégies, Mercer, Optimum Gestion de Placements et PBI Conseillers en Actuariat, le Fonds de solidarité FTQ.

Ce réseau comporte des OBNL. Les coopératives et les fondations sont des alliées naturelles à l’investissement responsable.

De plus petite taille, doit-on se sentir concernés? Et comment?