La gouvernance – destructeur de mythes

Les organismes se questionnent sur le bien-fondé de la gouvernance comme outil de direction.

Voici quelques idées tirées d’un article intitulé LA GOUVERNANCE EN TANT QUE DESTRUCTEUR DE MYTHES,
écrit par Gilles Paquet, professeur du Centre d’études en gouvernance, Université d’Ottawa.

Source : http://www.optimumonline.ca/article.phtml?lang=french&id=434

Nous sommes dans une ère de mondialisation, d’évolution technique accélérée, de mouvances démographiques à l’international, de  plus grande diversité culturelle. Ces conditions engendrent une texture sociopolitique beaucoup plus riche mais plus complexe de nos relations sociales et économique. Pour y faire face, la stratégie traditionnelle de gestion s’est avérée inadéquate et même mauvaise, ce qui a donné lieu par exemple, à des situations où les objectifs sont cachés ou très ambigus, où les liens entre les fins et les moyens sont incertains et mal compris. On ne peut plus confier la direction d’un organisme à une seule personne. Le pouvoir, les ressources, les relations humaines ne peuvent être dans les mains d’une autorité à sens unique. Beaucoup d’individus et d’intérêts sont en jeu, la solutions ne peut plus être simple.

Il faut revoir le design des processus décisionnels pour faire face à cette nouvelle complexité. Distribuer les connaissances, miser sur l’apprentissage collectif, partager le pouvoir, viser vers un objectif commun. Quelques définitions de base du terme GOUVERNANCE.

Qu’en pensez-vous?

 

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *